prodesign aménagement Construire sur une fondation solide

Avec toutes les possibilités maintenant offertes sur le marché, l’aménagement extérieur est devenu une partie importante des coûts reliés au design d’une maison. Vous investissez des sommes substantielles lors de la création de votre espace, mais aussi chaque année afin d’en assurer l’entretien. Lorsqu’il est question d’investissement, le souhait premier est souvent : la durabilité.

C’est ici que l’importance de la fondation entre en jeu. Comme dans tous les types de projets, la construction d’un plan de match et d’une base solide est la clé du succès. Miser sur une fondation de qualité est une étape cruciale pour la réussite et la pérennité de votre aménagement extérieur. Cette étape permettra au produit final (patio, stationnement, etc.) de rester en bon état pour plusieurs années et d’éviter des dépenses imprévues.

Faites confiance à nos conseils de PRO afin de profiter d’un espace extérieur de qualité pendant de nombreuses années.

Nous sommes créateurs de paysages… et de bonheur!

La fondation en quatre étapes

Première étape – la classification du type de sol
La première chose à regarder avant de débuter un projet d’aménagement extérieur est le type de sol sur lequel ce projet sera érigé. Celui-ci aura un impact sur la profondeur de l’excavation. Si votre sol est argileux, la fondation sous les patios et trottoirs devra être d’une profondeur de 18 pouces, tandis que les stationnements devront profiter d’une excavation de 24 pouces. Si votre sol est plutôt sablonneux, la fondation sera moins profonde : 18 pouces pour les stationnements et 12 pouces pour les patios et trottoirs. La raison? Les sols argileux ont tendance à bouger davantage que les sols sablonneux. C’est pourquoi il est important de prévoir plus de stabilité, donc plus de profondeur.

Deuxième étape – l’installation du géotextile
Les géotextiles sont des tissus généralement fait de matériaux synthétiques, destinés aux travaux de bâtiment, de génie civil et d’agriculture. Cette toile permet de séparer le sol d’infrastructure de la fondation afin d’éviter que cette dernière ne s’affaisse lors de la construction des structures.

 Troisième étape – le remblaiement
Afin d’assurer un terrain plat et de niveau, la troisième étape de la fondation est le remblaiement. En aménagement extérieur, nous utilisons généralement le remblai de pierre concassée de type 0 ¾  ou encore 3/4 net. Cette pierre concassée doit ensuite être compactée afin de demeurer bien solide. Chez Pro Design, nous profitons d’équipements de haute performance tels que le Jumping jack, la plaque réversible (CR7CCD) avec un capteur de compaction et le rouleur compacteur installé surun Skidsteer avec une force de compaction de 9000 lb.
La fondation doit également être munie d’une pente pour le drainage de l’eau de pluie. Il faut donc prévoir celle-ci lors de l’étape de remblaiement.

Quatrième étape – le pavé
Finalement, un lit de pose réalisé à l’aide de sable à béton lavé avec peu de particules fines doit être installé afin d’y accueillir le pavé de votre stationnement, de votre patio ou de vos trottoirs. Cette dernière étape assurera que le pavé demeurera en place malgré les mouvements du terrain.

 

La fondation représente environ 30 % du montant total d’un projet. Le budget attribué à cette étape dépendra bien sûr de la complexité de celle-ci et de l’accès au terrain. Cela dit, c’est aussi l’étape où certains tenteront de faire des économies, au détriment de la durabilité du projet. La mise en place d’une bonne fondation n’est sans doute pas aussi excitante que la création esthétique du projet, mais elle est capitale!